/    /  VIADUC DE MILLAU : MERCI LA BIODIVERSITÉ !

Viaduc de Millau : merci la biodiversité !

Que faut-il pour construire un pont ?

Des algues*, des bactéries** et des végétaux. 😉

*en s’accumulant pendant 150 millions d’années, des algues microscopiques à coque calcaire ont formé les carrières de sédiment que nous exploitons aujourd’hui pour fabriquer béton et ciment. C’est ce ciment qui a permis la construction du Viaduc de Millau. 

**Il y a 3,5 milliards d’années, des bactéries ont produit et libéré de l’oxygène dans l’océan, oxydant ainsi le fer. Grâce à elles, on peut aujourd’hui fabriquer du fer et de l’acier. Le viaduc de Millau a nécessité 36 000 tonnes d’acier. 

Il a aussi fallu du pétrole (vieux de 100 millions d’années), fruit de de la décomposition d’organismes vivant.

Le viaduc de Millau, c’est finalement des mois de travail des hommes, et des millions d’années d’activité de la biodiversité.